Sports

les épreuves de spécialité de la réforme Blanquer se tiennent pour la première fois


Louise Sallé, édité par Solène Leroux avec AFP

Top départ du bac 2022 dès mercredi ! Les épreuves écrites de spécialité se tiennent pour la première fois pour 523.199 lycéens. Reportées de mars à mai en raison du Covid, elles ne sont pas prises en compte dans Parcoursup. Les épreuves de spécialité, nées de la réforme du baccalauréat décidée par le ministre Jean-Michel Blanquer, ont été reportées de deux mois. 

Plus de 520.000 lycéens de terminale s’apprêtent à passer leurs deux épreuves de spécialité du bac. Ça commence mercredi et c’est inédit. Ces épreuves, qui font partie de la réforme du bac, n’ont en fait jamais eu lieu à cause de la crise sanitaire. “Les deux précédentes sessions nous avaient conduits à prendre des aménagements très substantiels. C’est finalement la première fois que les épreuves terminales de spécialité peuvent se tenir dans le format prévu”, a rappelé lundi lors d’un point de presse le directeur général de l’enseignement scolaire (Dgesco), Édouard Geffray.

Le contrôle continu a donc primé ces deux dernières années. Mais cette fois-ci, les deux spécialités seront bien évaluées sur table. Ces deux matières sont choisies par les lycéens parmi des cours qui ne font pas partie du tronc commun, comme les mathématiques, la spécialité la plus choisie avec plus de 140.000 candidats. D’autres matières attirent les élèves : les sciences économiques et sociales (SES) rassemblent 136.466 lycéens et l’histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques (HGGSP) 106.994. Chacune de ces épreuves a un fort coefficient : 16% de la note finale.

Des notes pas comptées sur Parcoursup

C’est une spécificité cette année, l’examen a lieu en mai. Il devait se tenir initialement en mars, mais la date a été décalée en raison des absences de professeurs et élèves cet hiver liés au Covid-19. Les notes de spécialités ne seront donc pas comptabilisées dans les dossiers Parcoursup, le site dédié aux admissions dans le supérieur. À la place, les dossiers indiqueront les moyennes de spécialités sur les trois trimestres de première et les deux premiers de terminale.

Cette année, 523.199 candidats passent le bac, dont 381.221 dans la voie générale et 141.978 dans la voie technologique. Ils vont plancher sur ces épreuves, qui se déroulent de mercredi à vendredi en fonction des matières. Un peu plus de 45.000 correcteurs seront mobilisés.

Contrairement à ce qui était initialement prévu, les élèves connaîtront leurs notes à ces épreuves en même temps que le reste de leurs résultats du bac, début juillet. Depuis la réforme du baccalauréat en 2019, les résultats reposent à 40% sur du contrôle continu et à 60% sur des épreuves terminales : le français écrit et oral en première, et la philosophie, les spécialités et le grand oral en terminale.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close