Sports

Waldemar Kita : «Si quelqu’un peut faire mieux, je suis prêt à laisser ma place»

EXCLUSIF

Alors que le FC Nantes va tenter de soulever la Coupe de France ce samedi soir au Stade de France face à l’OGC Nice, un trophée qui fuit les Canaris depuis l’année 2000, l’homme d’affaires de 69 ans a accordé une interview exclusive à Europe 1. Waldemar Kita revient notamment sur les rumeurs de vente du club, sur ses investissements et évoque l’avenir de son entraîneur, Antoine Kombouaré, arrivée en cours de saison 2020-2021.

Comment voit-il la finale contre l’OGC Nice ? “Je ne veux pas me porter la poisse”

“On a joué Nice deux fois. Chaque fois, on a perdu. Je ne vais pas citer le proverbe parce que je ne veux pas me porter la poisse. Je vois un match assez ouvert. Je vois le match aussi de deux coachs, deux des meilleurs entraîneurs de France. Je vois aussi un public très chaud, il y a beaucoup de Nantais qui sont là, qui attendent ce moment-là. Ça me ferait plaisir d’une certaine façon, qu’ils soient récompensé par cette finale et que le match se passe le mieux possible. Je suis très content pour tous les Nantais. Je suis très content pour le club. Je suis très content pour Antoine (Kombouaré) mais aussi pour les joueurs qui doivent délivrer quelque chose d’exceptionnel.”

Sur ses investissements personnels dans le club : “Ce n’est pas l’argent qui compte”

“Tout le monde s’en fout, ce n’est pas l’argent qui compte. Ce qui compte dans un club sportif, c’est surtout les résultats et les résultats, aujourd’hui, on en a pas et pourtant on investit beaucoup d’argent. On a investi beaucoup d’énergie. On a sûrement fait des erreurs mais aussi de bonnes choses.”

Veut-il toujours vendre le FC Nantes ? “Je suis prêt à laisser ma place”

“Non, pas du tout. On parle pour moi et ces gens sont des provocateurs. Je pense que c’est une aventure très sérieuse, professionnelle, et pas prise à la légère par rapport à tout ce que nous avons donné. Si quelqu’un est capable de faire beaucoup mieux, je suis prêt à laisser ma place. Il n’y a pas de problème. Il ne faut pas non plus faire tout et n’importe quoi.”

L’avenir d’Antoine Kombouaré : “Nous avons donné beaucoup de moyens”

“Il a un contrat d’un an, je vous le signale. Il est très bien ici, il l’a dit. Nous, on est très content. Maintenant, je pense qu’on va finir le championnat, il faut aussi être organisé et avoir une certaine discipline de travail. Il faudra aussi faire une analyse sportive, logique et financière. Je pense que cette année, nous avons donné beaucoup de moyens au sportif pour qu’il réussisse. Et je suis content qu’ils soient arrivés en finale.”

Quels sont les entraîneurs qu’il a le plus appréciés ? “J’essaie de tirer tout ce qui est positif”

“Ce qui est très important, c’est d’attacher de l’importance à des personnes dans l’ensemble, parce que tout le monde a une vision, sa façon de travailler. Et il y a des choses négatives, il y a des choses positives. Moi, j’essaie de tirer tout ce qui est positif de tous ces gens-là, parce que je pense que chaque homme a quelque chose de positif. Je suis toujours dans une règle, une mentalité qui doit mettre les gens en valeur et pas du tout rabaisser.”



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.